Asurance Transports
 : 
La filière française prend tous les risques ...

Risque cyber, blockchain, assurance des risques de demain…ont aiguillé les deux jours d’échanges du Rendez-vous de l’Assurance Transports, grand-messe annuelle de la filière à laquelle se pressent quelque 600 participants chaque année. Et un moment clé pour établir le bulletin de santé de la « place française » qui dévisse depuis quelques années.

Le feeder touché à son tour par le gigantisme ?

La montée en puissance du gigantisme dans le secteur de la conteneurisation n'aurait pas mis à l'écart les ports dits de second rang. Nombre d'entre eux ont investi pour jouer leur rôle dans la feederisation, où l'on voit des navires, également, de plus en plus grands ...

Agents maritimes
 : 
Les trois ou quatre obsessions des agents maritimes et consignataires

C’est à l’hôtel d’Avaray à Paris, lieu de réception diplomatique de l’ambassade des Pays-Bas, que l’AMCF a convié acteurs portuaires et maritimes pour l’investiture de Nicolas Barnaud, PDG de Worms France, à la présidence. Il succède à Christophe Buisson qui a incarné le syndicat six ans durant. Une mandature sous le signe de…

Construction navale
 : 
TT Line commande deux navires

TT Line et les chantiers navals allemands Flensburger Schiffbau-Gesellschaft ont signé une lettre d’intention le 9 janvier pour la construction de deux nouveaux navires. Ils devraient venir en remplacement des Tasman-Spirit-I et Tasman-Spirit-II qui opère entre l’Australie et la Tasmanie. Mike Grainger, président de TT-Line a déclaré que les deux parties entraient maintenant en négociation pour finaliser les derniers points, tout en ajoutant qu’aucun commentaire supplémentaire ne serait fait sur ce contrat tant que la...

Cluster portuaire
 : 
Sète s'approche des 4 Mt en 2017

Le port de Sète connaît en 2017 une progression de 4 % de son trafic par rapport à 2016, atteignant 3,98 Mt, apprend-on le 2 janvier auprès d’Olivier Carmès, directeur. « C’est la troisième année consécutive de hausse (+ 22 % en trois ans), et le record d’activité depuis la reprise du port par la Région », indique-t-il. Cette progression s’explique par « la consolidation du trafic vers la Turquie avec la ligne Ekol, une année record dans l’import de tourteaux, une bonne...

Canal de Suez
 : 
Un trafic en hausse de 7,1%

En 2017, le canal de Suez a vu son trafic augmenter, selon les premiers résultats provisoires publiés le 8 janvier et annoncés par le vice-amiral Mahab Mameesh, directeur de l’Autorité du canal de Suez, viennent conforter les prévisions que 2017 a été une année de croissance du commerce international. Le nombre de navires qui est passé par le canal de Suez a augmenté de 4,6% à 17 600 unités. Le tonnage total des navires ayant emprunté le canal de Suez a progressé de 7,1%. Pour la premi...

Pays-Bas-Anvers
 : 
La batellerie passe à l’électrique

Le secteur du transport fluvial est lui aussi confronté au problème des modes de propulsion alternatifs. D’ores et déjà des barges opèrent au GNL. Dans le courant de l’été un petit armement néerlandais de Tilburg, le groupe GVT, va lancer un service régulier avec une unité de 52 m propulsée à l’électricité. Cette liaison sera allurée au départ d’un terminal multimodal De Kempen, près de la frontière belge, pour desservir des terminaux anversois...

Népal
 : 
Le port sec de Birgunj se plaint de salissures

Dans un article publié le 31 décembre par l’Himalayan Times, l’opérateur du port sec de Birgunj, Himalayan Terminal Pvt Limited (HTPL), a reçu une lettre de l’autorité népalaise en charge de la gestion des infrastructures multimodales, lui demandant d’accueillir les trafics de clinker et cendres volantes dans son terminal. Actuellement, indique le journal népalais, ce trafic est assuré par voie ferroviaire jusqu’à la gare de Raxhaul, à la frontière. Or, en raison de la volatilité...

Ferroviaire
 : 
Mærsk prévoit six trains par mois entre l'Inde et le Népal

Le Népal est confronté aux mêmes problèmes logistiques que peuvent rencontrer tous les pays enclavés, à savoir trouver des voies rapides, sûres et peu onéreuses pour faciliter leur commerce international. Au cours des cinq dernières années, le commerce népalais a doublé. Pour y répondre, Mærsk Line a décidé de revoir sa logistique avec le pays himalayen. En effet, jusqu'à présent, l'armement danois utilise le port de Calcutta et la voie ferroviaire pour rejoindre...

France
 : 
Une flotte stable

Avec 166 navires sous pavillon national, la flotte française voit son nombre baisser d’une unité. Au total, la flotte française affiche 406 navires de plus de 100 UMS au 1 er juillet 2017. Elle se décompose en 166 navires de charge, à savoir pétrolier, navire de charge et navires à passagers, et 240 unités pour les services maritimes. Selon les derniers chiffres communiqués par la Mission de la flotte de commerce de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM), les effectifs de...

Pages