Sur la Corse, navigation à vue

La saison estivale achevée, les compagnies maritimes desservant la Corse, les Baléares et l’Italie depuis le continent français navigueront à vue cet automne. Compte tenu de la dégradation du contexte sanitaire et des réglementations hétérogènes selon les États, les réservations se font au dernier moment obligeant les armateurs à une réactivité de chaque instant afin d’ajuster leur flotte en fonction de la demande.

Le virus n’a pas fait tousser Tanger Med

En dépit de la crise planétaire, le port marocain a fini le semestre dans le vert après avoir enregistré un exercice 2019 tiré par la montée en cadence de Tanger Med2. Le virus n’a pas ménagé le roulier cette année mais le conteneur est plus que résilient.

UE : une semaine cruciale pour les émissions du transport maritime

Le Parlement européen a entamé le 14 septembre les débats sur la réduction des émissions de CO2 dans le transport maritime. Dans ce processus parlementaire, il sera surtout question de l’intégration du secteur dans le système européen d'échange de quotas d'émission de l'UE. Avec la crainte sous-jacente que l’Europe fixe des objectifs plus ambitieux que ceux de l’OMI.

Mobilisation française autour du ferry

Une pétition. Des courriers adressés au Premier Ministre. Des appels sur les réseaux sociaux… Alors qu’Annick Girardin a annoncé le 11 septembre qu'elle allait rencontrer le 15 septembre les représentants de Brittany Ferries et de DFDS, la mobilisation redouble pour attirer l’attention sur les difficultés du ferry français.

Les transporteurs de la ligne régulière convoqués par le ministère chinois des Transports

Les compagnies ont été contraintes de s’expliquer sur leur offre et leur prix. À l’instar de la Federal Maritime Commission aux États-Unis (FMC), le ministère des Transports en Chine a rencontré les principaux transporteurs de la ligne régulière. Parmi les points abordés, fixation des prix et gestion des capacités dans le transpacifique.​

SeaOwl a reçu le permis pour télé-opérer à distance des navires

La société française de services maritimes va pouvoir tester la technologie de pilotage à distance qu’elle entend commercialiser, à partir de 2023, pour des navires électriques spécialisés dans le support aux parcs éoliens notamment.

Wakashio : Mol promet 9,42 M$ à l'Île Maurice

La compagnie japonaise s'est engagée à financer pour 1 milliard de yens des opérations de dépollution des rivages suite au naufrage du vraquier responsable d’une marée noire dans l'océan Indien. Cet engagement est distinct des dédommagements à l'Île Maurice, qui pourrait ne pas obtenir la somme attendue. Port Louis n’a pas signé le Protocole de 1996 modifiant la Convention sur la limitation de la responsabilité en matière de créances maritimes.

Une deuxième vague pour le stockage flottant ?

Après avoir largement profité de la ruée sur les superpétroliers affrétés pour stocker les surplus de pétrole dont plus personne ne voulait, les armateurs de tankers ont été contraints de revenir à une plus prosaïque réalité : l’effondrement des revenus. Mais la récession mondiale pourrait offrir une rediffusion. Le négociant Trafigura a affrété cinq des plus grands pétroliers capables de stocker chacun deux millions de barils de pétrole…

Le jack-up américain L/B Jill est à Bordeaux

C’est un bel objet, qui fait escale pour trois jours, jusqu’au 12 septembre, au Verdon, l’un de ses sept terminaux du grand port maritime de Bordeaux. Opéré par Fred Olsen Windcarrier, le jack-up L/B Jill battant pavillon américain, positionné à environ 10 m du quai et stabilisé sur pieux, effectuera ses opérations de manutention grâce à trois grues de bord.

CMV condamnée à mettre aux enchères cinq navires

Sept semaines après sa cessation de paiement, la compagnie de croisières britanniques Cruise and Maritime Voyages se voit condamnée à vendre ses paquebots. La juridiction britannique a donné corps à la demande des créanciers.

Pages