700 scrubbers menacés d'annulation ou de report

Selon les dernières données publiées par Clarkson Research Services, jusqu'à 700 refit avec des scrubbers pourraient être reportés ou annulés. Le différentiel des prix entre les différents carburants conformes à la réglementation a été un des principaux moteurs des investissements dans les scrubbers. L’équation ne tient plus.

Brittany Ferries condamne le Honfleur

La société bretonne annule le contrat de construction du ferry passé avec le chantier Flensburger Schiffbau-Gesellschaft. Les difficultés financières persistantes du chantier naval, dont ont fait les frais plusieurs compagnies de ferries, et un transfert de propriété ont eu raison de la confiance des commanditaires. Au-delà, Brittany Ferries accumule les difficultés, Brexit et covid plongeant la compagnie dans un épais brouillard.

Bruxelles s'attaque à la concurrence déloyale

La Commission européenne a présenté son plan d’attaque pour mettre un terme aux distorsions de concurrence au sein de son marché unique. Les aides d'État consenties aux compagnies et aux chantiers navals asiatiques est un sujet sensible dans l’écosystème maritime européen.

Canal de Suez : les porte-conteneurs ont déserté mais pas les tankers

Selon les données de l'Autorité du canal de Suez, les transits de pétroliers et de vraquiers sont en hausse considérable. Un anomalie du marché au regard des conditions difficiles dans lequel opère le transport maritime qui vient de subir une « triple bastonnade » selon les termes de l’organisation maritime internationale Bimco.

L’Asie joue la carte autonome en mer

Corée et Japon accélèrent sur les navires autonomes alors que la Chine a déjà déposé de multiples brevets.

L'interminable retour à la vie de l'activité croisière

Elles sont un peu plus nombreuses à reprendre le service mais à petit régime. Les compagnies de croisière présentent tour à tour les détails de leur programme, avec ou sans l’assurance d’y être autorisées. Les « américaines » restent à quai. Leur retour en mer pourrait être l’événement de 2021.

Le Baltic dry index atteint son plus haut niveau depuis plus de six mois

Le principal indice du fret maritime retrouve de la vigueur, stimulé par une plus forte demande pour les capesize et panamax. La réouverture progressive de tous les pays et la nécessité de réapprovisionner donnent un coup de fouet au marché du vrac sec, indiquent les courtiers. Les connaisseurs de ce marché gardent en mémoire la sinistre année 2016, où s’étaient cumulés le ralentissement de l'activité économique mondiale, la faiblesse de la demande de vrac sec en Chine et une offre excédentaire gonflée par la plus grande vague de livraison de navires que le marché n’ait jamais connue.​

Le déclin des échanges internationaux aura bien lieu en 2020 selon la Cnuced

Le commerce international s'est contracté dans la plupart des pays durant les trois premiers mois de l’année. Les données du deuxième trimestre indiquent un ralentissement beaucoup plus sévère. La Cnuced promet une année difficile pour les échanges internationaux sur l’ensemble de l’année. L’institution s’aligne ainsi sur les prévisions de l'OMC, qui estime la baisse des volumes entre 13 et 32 %. La Commission européenne est plus optimiste sur l’état de son commerce au sein de son espace intégré.

Les tarifs d'affrètement des porte-conteneurs à plat

La pandémie a lourdement pénalisé l’affrètement des porte-conteneurs. Les taux peuvent accuser des baisses jusqu'à 50 % selon la taille des navires. Mis au chômage technique depuis de longues semaines, faute de demande et pour préserver les marges, les porte-conteneurs paient aussi un lourd tribut du point de vue de leur valeur. « Les plus grands navires, qui ont été les plus exposés aux réductions de capacité sur les routes commerciales les plus longues et aux suspensions de service, ont...

En attendant la reprise des liaisons, Sète engrange les investissements

Après avoir accusé une baisse de 70 % du nombre d'escales au pic du confinement, le port de Sète accompagne la reprise progressive de ses trafics vers la Turquie et le Maroc. Et signe avec le groupe Cat une convention long terme pour l'occupation, sur 18 ha, d'une activité de stockage de véhicules neufs...

Pages