Supply chain : ils veulent tout changer après le Covid

Et vous, après le Covid ? Les professionnels du shipping veulent repenser leur stratégie d’expédition et d’approvisionnement à l’issue de leur expérience pandémique « qui les a menés en eaux troubles ». Ils sont 42,2 % à le confesser et un peu plus à préciser qu’ils investiront dans la technologie pour mieux rebondir.

Les résultats détonnants d'OOCL

La filiale de Cosco depuis 2018 n’en finit plus d’étonner. Ses résultats opérationnels sur le premier trimestre ignorent les terribles conditions de marché actuelles. Si la pandémie ne peut pas encore se refléter totalement dans ses résultats, elle réalise néanmoins une performance au niveau de ses taux de fret.​

Le plan en dix points de la Cnuced en faveur du transport mondial

Les pays se retranchent derrière leurs murs pour enrayer la propagation du virus. Des initiatives émergent en revanche de toutes parts pour lever les verrous qui entravent le commerce mondial. La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) sort son propre plan qui tient en dix points et a pour objet de maintenir les entreprises de transport et le commerce à flot.

Pil passe en mode solo sur un service Extrême-Orient - Afrique de l'Est

Le transporteur singapourien a annoncé qu'il mettait fin à sa coopération actuelle avec Cosco sur le trade entre l’Extrême-Orient et l'Afrique de l'Est, où ils exploitent un service commun, commercialisé EAS par Pil et EAX1 par Cosco. La compagnie de Singapour organisera un service autonome qui reprendra le nom de service EAS et assurera une rotation similaire avec une escale à Dalian mais le retrait de Penang en Malaisie. Ce service se substituera également à la boucle EA2, récemment suspendue. Cosco, qui...

Cornes de brume dans tous les ports

La Chambre internationale de la marine marchande (ICS) et la Fédération internationale des ouvriers du transport (ETF) appellent toutes les compagnies, armateurs et propriétaires de flotte à inciter les capitaines de navire à faire retentir « les cors » à 12h00 heure locale dans les ports le 1er mai.

Premières victimes dans l'offshore

Les cinq dernières années ont été les plus éprouvantes que l'industrie offshore ait jamais connues. Depuis la chute du prix du pétrole en 2014-2015, le marché offshore a été en proie à des faillites, des consolidations, des rachats et des fusions. Le spécialiste du forage texan Diamond Offshore, qui vient de se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, ravive les plaies.

Une forme de concorde portuaire sur la rangée Dakar-Pointe-Noire

Sur la rangée Dakar-Pointe-Noire, des ports sont au cœur d’initiatives nouvelles pour gérer les effets directs du confinement. Des pouvoirs publics aux acteurs logistiques privés, un front uni se dessine. À Abidjan et à Conakry, les plans de continuité d’activité ne sont pas que des annonces marketing. Retour sur quelques initiatives.

La discipline du juste à temps dans le secteur maritime ?

La fiabilité des horaires des services conteneurisés n’atteint pas 100 %. Elle en est même loin. Pas un des quinze premiers transporteurs mondiaux n'enregistre une quelconque amélioration en la matière, dix d’entre eux accusant même une baisse à deux chiffres. Le secteur mondial du transport maritime des conteneurs ne fournit pas la qualité de service attendu par la plupart des chargeurs en matière de fiabilité des chaînes logistiques.

Pierre Léonard : Le combat d'une vie pour préserver une flotte de commerce française

Directeur de la Flotte de commerce et de l’Équipement naval de 1964 à 1978, conseiller technique au cabinet des ministres chargés des Transports de 1978 à 1981, mandat au cours duquel il a largement contribué au mémorandum d’entente sur le contrôle des navires par l’État du port, président du Conseil supérieur de la marine marchande de 1981 à 1993 et de l'Académie de la marine en 1988-1989, Pierre Léonard est décédé il y a quelques jours. Il a préfac...

Pages