La CE va réexaminer le règlement européen sur les alliances

La Commission européenne a lancé un appel à contribution auprès des parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement afin d’évaluer le cadre juridique européen qui permet aux alliances et consortium de transporteurs maritimes de conteneurs de déroger aux règles de concurrence qui prévalent au sein de l’Union européenne. Avec ou sans rapport avec la récente demande de dix organisations professionnelles.
Conjoncture

Affaiblissement des importations de conteneurs en Europe

Selon le Bimco, organisation mondiale représentant les exploitants de navires, tous segments confondus, les ventes au détail dans l'UE ont baissé de 1,3 % en volume en juin par rapport à mai et ont été inférieurs de 2,8 % au pic atteint en novembre 2021, mais sont restés supérieurs de 5,9 % aux volumes moyens de 2019.
Shipping

En sortant du vrac sec, Louis Dreyfus Armateurs met un point final à une longue histoire

Avec LDA, la France a rendez-vous avec son histoire maritime et industrielle. Il ne peut en être autrement quand il s’agit de la plus vieille compagnie maritime du pays. Louis Dreyfus Armateurs aura accompagné les grands mouvements du vrac à la française. Et contribué à écrire tout un pan de l’histoire du charbon et de la sidérurgie. Aujourd’hui, l’entreprise a largement opéré sa mue vers des services industriels en mer à haute valeur ajoutée, nouvel horizon du shipping en Europe.
Shipping

Vers la privatisation de la société-mère de Seaspan

Le groupe Atlas, propriétaire de l’un des plus grands affréteurs de porte-conteneurs, a annoncé avoir reçu le 4 août une offre non contraignante de Poseidon Acquisition, une entité formée par les plus importants actionnaires d'Atlas et au sein de laquelle figure l’armateur japonais ONE.
Shipping

Première amélioration de la fiabilité horaire des navires depuis le début de l'année

Sans être dans les clous des programmes annoncés, les transit time des porte-conteneurs se sont néanmoins améliorés en juin de 3,6 % pour atteindre un taux de fiabilité horaire de 40 %. Les taux de fret spot ont pour leur part baisser de 2 % pour la 23e semaine consécutive. Les indicateurs se normalisent lentement. Mais des risques de mouvements sociaux persistent.

Pages

En images