Shipping

CMA CGM et Engie vont investir 150 M€ dans la production de biométhane

À l’occasion du sommet mondial sur les océans qui se tient toute la semaine à Lisbonne à l’initiative des Nations unies, Rodolphe Saadé, le PDG du groupe de transport maritime et de logistique, a annoncé un investissement commun avec Engie pour produire et commercialiser du biométhane. Les deux groupes français prévoient un début de production en 2026. Le port du Havre est pressenti pour l’implantation.
Shipping

Sortir les grains de l'Ukraine à tout prix

Outre Constanta, qui sert actuellement de base arrière aux ports ukrainiens bloqués, les ports de Pologne et de Lituanie sur la mer Baltique, qui permettent de contourner la Biélorussie avec un minimum de contrôles et des procédures douanières accélérées, et celui de Varna en Bulgarie sont évoqués comme des portes d'entrée potentielles pour les agro-exportateurs ukrainiens. Alors qu’il y a urgence à faire sortir les céréales du pays.
Shipping

Alerte sur la pénurie de pilotes maritimes français

La moitié des pilotes maritimes français devra être remplacée au cours de ces dix prochaines années, assure la Fédération française des pilotes maritimes. Depuis deux ans, les recrutements ont été suspendus et les départs à la retraite n’ont pas été remplacés. La pyramide des âges impose, désormais, des recrutements à un rythme soutenu. L’assouplissement des règles de recrutement pourrait s’avérer nécessaire.

Explosion suivie d'un incendie à bord du MSC Rachele au large de Toulon

Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée a dû intervenir le 21 juin sur un incendie consécutif à une explosion dans le compartiment machines d'un porte-conteneurs de MSC alors qu'il faisait route vers le port de Marseille Fos. Trois blessés parmi l’équipage, dont deux dans un état grave.
Shipping

Bataille au couteau dans les Baléares

Les trois opérateurs Baleària, Grimaldi et GNV se livrent une lutte féroce sur le marché du ro-pax entre la péninsule et les Baléares. L’offre est clairement supérieure à la demande. Le fret est au cœur de cette bataille à l’issue des plus incertaines.
Shipping

Conteneur : les compagnies face au manque criant de navires

Au programme des lignes régulières en 2022, l’ingéniosité. Les transporteurs maritimes sont contraints aux arbitrages alors qu’il n'y a pas assez de porte-conteneurs disponibles pour assurer tous les services. Selon Alphaliner, cinq boucles peuvent être considérées comme des services fantômes, sans navires pour les opérer.

Pages

En images