Le résultat net de HMM est passé de 281 M$ à 4,65 Md$ en un an

Tous les indicateurs financiers sont au vert pour le huitième armateur mondial de porte-conteneurs, avec des progressions à trois ou quatre chiffres. Mais le transporteur maritime de conteneurs reste extrêmement prudent pour le reste de l’année. HMM est sorti des difficultés financières à la faveur de la pandémie.
Portuaire

Trafic
 : 
Le plus mauvais millésime pour Strasbourg

Affecté par les basses eaux du Rhin, le port de Strasbourg affiche un trafic au plus bas depuis 50 ans, à 5,9 Mt. Le ferroviaire profite toutefois de la baisse de 38 % des conteneurs fluviaux.

Axe Rhénan
 : 
Contargo renforce le ferroviaire

Contargo lance une nouvelle navette ferroviaire pour les conteneurs entre Anvers et le Rhin supérieur : le ferroviaire, très sollicité cet été pendant les basses eaux du Rhin, se trouve ainsi renforcé.
Portuaire

Investissements
 : 
Ineos investit 3 Md€ dans la pétrochimie anversoise

Il s’agirait du plus important deal dans la chimie européenne depuis deux décennies. C’est également le plus gros investissement dans l’histoire du groupe Ineos. Le port d'Anvers emporte la décision d'investissement du Britannique. Il y voit une nouvelle démonstration de sa capacité à attirer des grands investisseurs internationaux.
Réglementation

Marpol
 : 
Exceptions et nouvelles exigences en 2019

Le 1 er janvier dernier, des modifications, qui mettent à jour des normes réglementant le transport maritime, sont entrées en vigueur. Quelques exceptions dans les nouvelles normes d'émission de soufre pour les navires de commerce mais de nouvelles exigences en Mer baltique et mer du Nord, nouvelles obligations dans la collecte des données sur la consommation des grands navires, nouvel encadrement dans le transport maritime de colis lourds... Actualisation.
Shipping

Brexit
 : 
Seaborne Freight continue de faire des vagues

Alors que les parlementaires britanniques ont rejeté ce 15 janvier le texte négocié avec l'UE définissant les modalités de sortie du Royaume-Uni, l’attribution d'un contrat de 13,8 M£ (15,4 M€) par le ministère des Transports britannique à Seaborne Freight continue de susciter beaucoup de remous. La compagnie sans port, sans navires, sans horaires, sans clauses juridiques ... n'en finit plus de faire l'objet... d'un examen minutieux.

Pages

En images