Shipping

Engorgement portuaire : tensions autour de la manutention à La Rochelle

L’impatience monte chez certains clients du port rochelais. Ils s’inquiètent de l’accroissement des délais de chargement et de déchargement. En cause, le manque de dockers, la désorganisation des ports, l’augmentation des trafics, conséquences de la crise sanitaire selon le manutentionnaire. Maritime Kuhn, qui a repris les activités portuaires de Bolloré Ports France, promet des solutions dont il a déjà lancé la mise en œuvre.

Au Havre, le nouveau président du STH prône l'ouverture

Élu le 4 juin, Brice Vatinel est le nouveau président du Syndicat des transitaires havrais (STH) prenant la suite d'une forte personnalité, Jean-Louis Le Yondre, qui y a œuvré pendant de nombreuses années.
Shipping

Un panamax affrété entre 100 000 et 145 000 $/j

Dans le segment classique des Panamax, les tarifs sont devenus invraisemblables avec une unité de 5 000 EVP qui aurait été fixée entre 100 000 et 145 000 $/j pour un emploi de 80 jours. Un niveau sans précédent pour ce type de navires.
Shipping

Premier trimestre 2021 : le résultat net de CMA CGM passe de 48 M$ à 2,1 Md$ en un an

L’armateur français porte-conteneurs vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2021. À l’instar de ses homologues, le groupe profite de l’actuelle frénésie du marché avec des taux de fret hors de contrôle. Tous ses indicateurs financiers s’estiment en milliards. Ce qui lui permet de poursuivre son œuvre de désendettement en procédant de façon anticipée au remboursement de ses emprunts.
Portuaire

Bolloré entreprend le verdissement de ses terminaux en Afrique 

La démarche est présentée comme inédite. La méthodologie a été validée par Bureau Veritas. L'opérateur portuaire lance ce lundi 7 juin son label « Green Terminal » sur les 13 terminaux dont il a la concession en Afrique. La certification vise l’empreinte carbone de l’ensemble des activités. Les terminaux présentent une diversité de situations qu’il va falloir faire converger vers les standards mais en tenant compte de leurs spécificités.
Shipping

Michelin se lance dans la propulsion vélique

Elle a des « similitudes de forme » avec le Bibendum mais c’est du sérieux, affirme Michelin, qui y a mis des moyens. Le leader des pneumatiques, qui s’est déjà attelé à verdir sa propre supply chain en confiant une partie de ses conteneurs au futur roulier à voile de Neoline, semble vouloir aller plus loin. Il a mis sa R&D au service du développement d’une aile qui s’intègre plug and play sur des navires. Technologie, modèle économique, promesse environnementale… Entretien avec Benoit Baisle Dailliez, responsable du projet Wings sails Mobility chez Michelin.​

Pages

En images