Shipping

CMA CGM et Engie vont investir 150 M€ dans la production de biométhane

À l’occasion du sommet mondial sur les océans qui se tient toute la semaine à Lisbonne à l’initiative des Nations unies, Rodolphe Saadé, le PDG du groupe de transport maritime et de logistique, a annoncé un investissement commun avec Engie pour produire et commercialiser du biométhane. Les deux groupes français prévoient un début de production en 2026. Le port du Havre est pressenti pour l’implantation.
Shipping

L'Union européenne en tournée auprès des nantis en gaz et en pétrole

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen fait le tour des grandes baronnies du pétrole et du gaz pour dénicher les nouveaux partenaires qui aideront les États membres à se passer du gaz et du pétrole russes, dont les robinets se sont taris en réplique aux sanctions occidentales. Le marché mondial du gaz et de pétrole évolue à un rythme effréné et la plupart des changements semblent irréversibles.
Shipping

MSC intéressé par l'opérateur portuaire Global Ports

Global Ports Holding, qui exploite principalement des ports de croisière ainsi que certains terminaux à conteneurs, a confirmé avoir été approché par MSC pour entamer des discussions en vue d’une acquisition. La société a pour actionnaire majoritaire l'homme d'affaires turc Mehmet Kutman. Dans un dépôt réglementaire déposé à Londres, l’opérateur portuaire Global Ports Holding a indiqué qu'il étudiait une offre potentielle en espèces pour toutes...

MoU de Paris : le pavillon français au 30e rang mondial

Dans la version actualisée que le Comité du MoU vient d’approuver et qui entrera en vigueur le 1er juillet 2022, le Memorandum of Understanding on Port State Control, qui analyse chaque année le taux de déficiences et de mises sous séquestre des navires après inspections par l'État du port, compte un pavillon de plus dans la liste blanche et un de moins dans la « noire ». La France voit ses performances encore se dégrader avec pourtant moins d’inspections effectuées.

L'Ever Given pourrait générer 2 Md$ de demandes d'indemnisation 

La mésaventure du porte-conteneurs, qui s’est échoué dans le canal de Suez le 23 mars 2021, bloquant le trafic pendant six jours, est loin d’être terminée. Les responsabilités restent à établir et les demandes d’indemnisation à traiter. Elles pourraient s'élever à quelque 2 Md$, indique l'assureur français Scor.
Oil&Gas

GNL : Le lobby gazier français réplique à la critique de la Banque mondiale

L’Association française du gaz et France gaz maritime ont pris leur temps mais elles ont fini par réagir au rapport très critique de la Banque mondiale publié en avril 2021 envers le GNL en tant que combustible pour les navires. Dans un document publié récemment, suite à un webinaire sur les « perspectives des carburants alternatifs dans le secteur maritime », les deux associations apportent leurs contre-arguments.

Pages

En images