©Préfecture maritime de la Méditerranée

Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée a dû intervenir le 21 juin sur un incendie consécutif à une explosion dans le compartiment machines d'un porte-conteneurs de MSC alors qu'il faisait route vers le port de Marseille Fos. Trois blessés parmi l’équipage, dont deux dans un état grave.

En fin de journée, dans une mise à jour à 18h30, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée (Cross MED) indiquait avoir traité l’urgence médicale et sécuritaire. Les trois membres d’équipage blessés lors de l’explosion, dont deux dans un état grave, initialement pris en charge par une équipe médicale de la structure mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) maritime du service de coordination médical maritime (SCMM) Méditerranée, ont été transférés par hélicoptère vers l’hôpital d’instruction des armées (HIA) de Sainte-Anne à Toulon.

Il restait alors à porter assistance au navire susceptible de représenter un danger pour la sécurité maritime. Le MSC Rachele va faire l’objet d’un remorquage vers le port de Fos-sur-mer par le biais de remorqueurs civils affrétés par son armateur MSC. « La météo sur zone, actuelle et prévue, est suffisamment clémente pour envisager des opérations de remorquage dans de bonnes conditions », indique la préfecture maritime. 

Les conditions dans lesquelles s’est déclarée l’incendie ne sont pas encore connues avec précision mais l’incendie était maîtrisé à la mi-journée. « Aucune menace immédiate n’existe en termes de pollution ou de sécurité maritime », indiquent les services d’intervention. 

Exploité sur la ligne Méditerranée-Amérique du Nord-Golfe du Mexique

C’est vers 9h00 que le Cross MED a été alerté d’un incendie sur un porte-conteneurs provoqué par une explosion dans le compartiment machines alors que le navire était à environ 40 km au sud du cap Cépet, en route vers Fos-sur-mer.

Le MSC Rachele, battant pavillon panaméen, a été construit en 2005 et est opéré par MSC depuis quasiment sa mise en service. Exploité sur la ligne entre Méditerranée et Amérique du Nord, le porte-conteneurs de 7 747 EVP était parti de Houston le 21 mai, avait effectué sa dernière escale à Naples le 19 juin et devait accoster au terminal Seayard à Fos le 21 mai en milieu de journée. Le navire est assuré par le P&I britannique North England et classé par DNV.

Le préfet maritime de la Méditerranée avait activé en fin de journée le niveau 2 du plan ORSEC « afin d’obtenir une vision claire de la situation  – situation des machines, alimentation électrique, conséquences du sinistre, état du chargement, etc.,–, et de mobiliser les moyens nécessaires pour sécuriser le navire pour, le cas échéant, procéder à son remorquage vers un port recueil ». 

A.D.