Le coût d’affrètement des méthaniers est reparti à la hausse, la forte demande asiatique de GNL stimulant celle du transport. Le boom de saison est exacerbé par la crainte d’une rupture d’approvisionnement dans un contexte de pénurie de navires. Un méthanier vient d’être fixé à 335 000 $ par jour.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous