Athènes a inauguré le 3 mai un nouveau terminal flottant de gaz naturel liquéfié au large d’Alexandroupoli, près de la frontière gréco-turque. Le FRSU, d’une capacité annuelle de 5 milliards de m3, sera pleinement opérationnel d’ici à 2023. Il porte à 15 milliards de m3 la capacité du pays à regazéifier le GNL et doit couvrir les marchés du sud-est de l’Europe.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous