Les ports de Flessingue, Gand et Terneuzen, réunis au sein de North Sea Port, ont manutentionné plus de 70 Mt en maritime en 2018, tonnage auquel s’ajoutent 58 Mt en fluvial.

North Sea Port a battu son propre record de trafic en 2018, avec un tonnage maritime de plus de 70 Mt, ce qui représente une augmentation de 5,5 % par rapport au trafic 2017, qui était déjà une année record pour la structure qui rassemble les ports de Flessingue (Zélande), Gand et Terneuzen (Flandres). La hausse de tonnage concerne aussi bien les vracs secs (33 Mt, + 5 %), portés par la croissance de la demande de matériaux de construction, que les vracs liquides (20 Mt, + 6 %) où les produits chimiques se distinguent. Les marchandises diverses (12 Mt, + 4,5 %) sont aussi en croissance. Le trafic maritime de conteneurs (1,7 Mt) progressent quant à lui de 61 %.

Le trafic fluvial de North Sea Port, avec une augmentation de tonnage de 2,5 % entre 2017 et 2018, progresse plus modestement que le trafic maritime. Les 58 Mt manutentionnées en fluvial constituent cependant un record de trafic. Au total, North Sea Ports affiche un trafic cumulé de 128,3 Mt, à quoi s’ajoutent 10 à 12 Mt transportées par pipeline. En ce qui concerne le maritime, l’Europe est la principale origine et destination des marchandises, ce continent représentant 61 % des trafics, suivi par l’Amérique du Sud (16 %) et l’Amérique du Nord (14%).

Dans un communiqué, North Sea Port déclare aborder 2019 « avec une attitude prudemment optimiste. Alors que la demande d'espaces commerciaux dans le port reste plus forte que jamais, l'imminence du Brexit et le ralentissement de la croissance économique incitent à la prudence. En outre, et comme prévu, la croissance du transbordement a commencé à ralentir quelque peu à la mi 2018

Étienne Berrier