Un accord a été signé entre le port de Bordeaux et la société GH2 pour implanter d’ici à 2025 une unité de fabrication de 14 000 t d’hydrogène totalement « vert » qui servira à la production de 80 000 t d’ammoniac par an. Les discussions battaient leur plein depuis plus d’un an pour aboutir en avril à la signature d’un accord officiel entre le Grand Port maritime de Bordeaux et la société GH2, développeur de projets d'hydrogène renouvelable en Europe...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous