La France va porter devant la Commission européenne le projet d’intégration du port Brest-Roscoff à la carte révisée du réseau transeuropéen de transport (RTE-T). S’il est validé par Bruxelles, il permettrait aux ports de Brest et de Roscoff de s’inscrire dans un des corridors de transport majeurs et de bénéficier de financements européens pour des infrastructures portuaires et ferroviaires.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous