Terminal Pier à Los Angeles ©APMT

Le classement des dix premiers importateurs et exportateurs américains par le volume de conteneurs va donner du grain à moudre aux chargeurs qui soutiennent que les compagnies ont préféré transporter du vide à l’import plutôt que des boîtes chargées à l’export. Les exportations maritimes outre-Atlantique accusent un repli de 15 % en 2021. 

Les chargeurs américains vont trouver matière à étayer leur argumentation dans le classement des dix premiers importateurs et exportateurs américains en volume de conteneurs au départ des ports américains. Eux qui s’estiment lésés depuis le début de la pandémie et accusent les compagnies d’avoir privilégié le repositionnement de conteneurs vides en Chine au détriment des boîtes pleines à l’export pour accélérer les rotations et profiter de l’incroyable envolée des taux de fret dans le sens très lucratif Asie-États-Unis.

Les exportateurs américains, qui ont trouvé une écoute auprès du président Biden, lui-même embarqué dans une traque aux pratiques anticoncurrentielles, sont à l’origine des enquêtes menées la FMC, l’autorité de régulation maritime aux États-Unis, sur les dysfonctionnements des services maritimes visant actuellement les armateurs de porte-conteneurs.

Mais le régulateur américain, qui vient vient de rendre ses conclusions suite à une série d’auditsn’est pas le seul. Les autorités de la concurrence de plusieurs pays, dont certaines se sont récemment associées pour pouvoir resserrer leur contrôle. ont aussi les transporteurs de conteneurs dans le viseur.  

C’est un fait pourtant. Les États-Unis importent plus de marchandises qu'ils n'en exportent. En temps ordinaires, les conteneurs qui arrivent aux États-Unis avec des biens de consommation sont renvoyés en Asie soit vides, soit remplis de céréales ou de biens intermédiaires. 

En 2021, les 10 premiers importateurs américains ont totalisé 4 MEVP, soit 10 % de plus qu'en 2020. Walmart mène la danse avec 930 000 EVP, ni plus ni moins qu’en 2020. À noter qu’aux États-Unis, les premiers exportateurs restent les géants de la grande distribution, ceux-là même qui se sont distingués l’an dernier – Home DepotWalmart notamment –, en choisissant  d'affréter leurs propres navires en s’appuyant sur des exploitants de navires tiers tels que BBC Chartering, G2 Ocean, Pasha Hawaii ou Saga Welco.

Dans le Top 10, seuls deux n’en sont pas, Dole Food et Chiquita, respectivement sixième et dixième importateurs américains. Les deux opérateurs dans le négoce de fruits dominent aussi les opérations dans le reefer. 

À l’export, les dix premiers sont responsables d’un faible volume, 1,2 MEVP, soit 15 % de moins que l'année précédente, reflétant les difficultés rencontrées par les chargeurs pour faire sortir leurs marchandises du pays. « Koch Industries occupe la première place tandis que Graphic Packaging International et BMW ont fait leur entrée dans le Top 10, à la place de Scoular et Sigma Recycling », relève le consultant néerlandais Dynamar.

Ainsi les exportations américaines par conteneurs maritimes sont-elles dominées par le papier et les emballages, les produits recyclables, les céréales, le coton et les pièces automobiles.

A.D.