©DR

 

Alors que ce 17 décembre, les agents portuaires et les dockers entameront leur quatrième opération coup de poing « ports morts » en fermant les grilles du port de Marseille-Fos, le personnel d’exécution CFDT et CGT des bassins Est et Ouest viennent gonfler les rangs de la contestation, en se déclarant en grève à compter du mercredi 18 septembre. Et pour une durée de cinq jours.

Le mouvement de protestation nationale, engagé le 5 décembre, contre la réforme des retraites prend une nouvelle tournure dans les ports français. Le personnel d’exécution CFDT et CGT des bassins Est et Ouest du port de Marseille-Fos ont déposé un préavis de grève avec arrêt des remorqueurs à compter du mercredi 18 décembre 6h00 et ce pour une durée de cinq jours. En restant à quai, les remorqueurs de Boluda affectent considérablement les mouvements de navires en particulier à Fos où leur assistance est requise pour assurer en toute sécurité les escales des pétroliers, gaziers, chimiquiers et porte-conteneurs.

Ces navires seront donc contraints de patienter en rade de Marseille-Fos le temps que la tempête sociale qui sévit dans l’hexagone s’apaise. Les ferries et paquebots pourront, quant à eux, rentrer sans l’assistance des remorqueurs si la météo est clémente. En revanche, si le vent se lève, ils seront contraints de rester à quai ou au large. L'inconnu demeure sur le nouveau navire amiral de Costa Croisières, qui devait effectuer son escale inaugurale dans la Cité phocéenne le 19 décembre prochain. Sorti le 5 décembre des chantiers navals finlandais, le Costa Smeralda est le tout premier navire de la flotte de la compagnie propulsé au GNL

Ce 17 décembre, les agents portuaires et les dockers entament leur quatrième opération coup de poing « ports morts » en fermant les grilles risquant une nouvelle fois de provoquer d’interminables files d’attentes de poids lourds. La veille, lundi 16 décembre, c’est l’activité pétrochimie qui a subi trois heures de blocage. En venant grossir les rangs de la contestation portuaire, les marins rappellent ainsi qu’ils bénéficient des régimes spéciaux avec un départ à la retraite à 55 ans…

N.B.C

Sur le même sujet