Passage de témoin entre Christian de Tinguy et Louis Jonquière à la tête de l'Unim. ©Natalie Castetz

Louis Jonquière, le directeur général de la Générale de manutention portuaire (GMP) au Havre, vient d’être élu président de l’Union nationale des industries de la manutention portuaire (Unim) à l’occasion de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue à Saint-Malo ce vendredi 3 juin. Il succède à Christian de Tinguy qui prend sa retraite, après neuf ans de mandat.

L’Union nationale des industries de la manutention (Unim) change de tête. Après neuf ans à sa présidence, Christian de Tinguy passe le flambeau. L’assemblée générale annuelle qui s’est tenue à Saint-Malo ce vendredi 3 juin a élu l’un des vice-présidents, Louis Jonquière, 58 ans, directeur général de l'entreprise Générale de manutention portuaire (GMP). « C’est quelqu’un du métier, qu’il a exercé dans le maritime et le portuaire et qui connaît le système, les règles et les contraintes », a souligné Christian de Tinguy, nommé président d’honneur de l’Unim qui fédère 100 entreprises pour 6 000 emplois directs, via 26 groupements adhérents en métropole et outre-mer, représentant un chiffre d’affaires consolidé de 800 M€.

Après l’École supérieure des transports, Louis Jonquière a intégré la Compagnie navale et commerciale havraise péninsulaire (NCHP), racheté par Delmas puis entré dans le giron de Bolloré. La carrière du Havrais s’est déroulée en Afrique durant une quinzaine d’années, d’abord en agence maritime au Congo et au Cameroun, ensuite en Côte d’Ivoire, pour une première expérience dans la manutention portuaire lors de la fusion des sociétés Saga et SDV, au sein de la Société d'exploitation du terminal à conteneurs de Vridi (SETV). 

Chez Delmas avant GMP

Puis retour dans l’Hexagone, comme directeur commercial chez Delmas France, devenu CMA-CGM, avant de prendre la direction de la Générale de manutention portuaire (GMP), en 2008. En 2019, Louis Jonquière a également été nommé à la direction générale du groupe PortSynergy, gérant du terminal d'Eurofos, fonction qu’il va prochainement quitter.

Au port du Havre, où elle a été attributaire de la concession des deux futurs postes à quai 11 et 12 de Port 2000, la GMP détient 55 % des parts de marché dans le conteneur, selon Louis Jonquière, et a traité 1,46 MEVP en 2021 pour un chiffre d’affaires de 210 M€. La filiale à 100 % de la coentreprise entre l'opérateur de terminaux portuaires émirati DP World et Terminal Link (filiale du groupe CMA CGM et de China Merchant) emploie 1 250 salariés, avec ses deux filiales Ascot, pour l’entreposage et la réparation de conteneurs reefers, et Jeletrans, positionnée dans la réparation des poids lourds et des remorques.

A la tête de l’Unim, Louis Jonquière assure s’inscrire « dans la continuité » de Christian de Tinguy. Avec une feuille de route bien précise et un objectif prioritaire : « Améliorer la gouvernance des grands ports maritimes en intégrant les acteurs économiques privés dans les instances décisionnaires. »  

Natalie Castetz