Avec 4,2 Mt en 2020, le port méditerranéen a perdu quelques 100 000 tonnes. Sans surprise, les activités ferry et véhicules neufs sont sévèrement sanctionnés. Toutefois, ses trafics historiques, tel le bétail, ou ses nouveaux flux de clinker conteneurisé donnent satisfaction.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous