Le 19 octobre dernier, le conseil d’administration de l’autorité portuaire de Valence (APV) a approuvé le cahier des charges du projet de 4e terminal à conteneurs.  Sur une longueur totale de quai de 1,92 km, avec une profondeur de 20 m et une superficie de 137 ha, celui-ci devrait pouvoir accueillir les porte-conteneurs de dernière génération.

Quelques jours plus tard, la présidente de l’Autorité portuaire de Barcelone (APB), Mercè Conesa, annonçait que les premières études pour la construction du 3e terminal à conteneurs avaient été lancées. « C’est un projet sur le long terme, qui sera opérationnel d’ici 12 à 15 ans » affirme-t-on à l’APB.  

A Algésiras, Total Terminal International Algeciras (TTIA), le 2e opérateur après APM Terminals, songe à s’agrandir. « En juillet 2018, le conseil d’administration a approuvé les conditions dans lesquelles TTIA pourrait occuper la phase B qui est adjacente au terminal » explique une source à l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA).

Les autorités portuaires tablent sur une poursuite de la croissance du trafic et souhaitent éviter la saturation, d’où la volonté d’engager les investissements dans une perspective à moyen et long terme. Le principal projet dans l’immédiat est celui de Valence. Reste à savoir quelle sera la réponse des opérateurs.

 

--- Daniel Solano ---