Il aura donc fallu près d'une décennie de travaux pour porter la superficie du bassin à 160 ha. ©DR

 

L’inauguration, annoncée pour le 27 juin, a dû être décalée d’un jour en raison d'« un problème technique ». Quoi qu'il en soit, la nouvelle phase d'extension de Tanger Med est opérationnelle. Avec cette nouvelle pierre à son édifice, moyennant un total d’investissements publics et privés de 8,1 Md€, le premier port africain porte ses capacités portuaires à 9 MEVP et se hisse au 20e rang mondial des ports à conteneurs. Une troisième phase d'investissement a été dévoilée.

Les travaux avaient été lancés en 2010 et il aura donc fallu près d'une décennie pour porter la superficie du bassin à 160 ha, pris sur la mer, et aligner 2,8 km de quais à conteneurs avec des profondeurs à 18 m de façon à pouvoir accueillir simultanément 7 mégamax (jusqu’à 400 m de long et 22 000 EVP). Le chantier a été livré récemment. L’inauguration, annoncée pour le 27 juin, a dû être décalée d’un jour pour « un problème technique », selon les informations officielles. Il a donc été inauguré le 28 juin en présence notable du prince héritier, Moulay El Hassan, accompagné du ministre des Finances Mohamed Benchaaboun, et du ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy.

Mitoyen de Tanger Med I, ouvert en 2007, Tanger Med II constitue la troisième phase de développement (avec le terminal dédié aux passagers et aux rouliers) du complexe portuaire marocain, premier port à conteneurs africain. Avec cette nouvelle pierre à son édifice, moyennant un total d’investissements publics et privés de 8,1 Md€, le port marocain, idéalement situé (à la croisée des routes maritimes Est/Ouest et Nord/Sud) sur le détroit de Gibraltar et connecté à 186 ports mondiaux, porte ses capacités portuaires à 9 MEVP, à un million de véhicules, 700 000 unités TIR et 7 millions de passagers. Dans le classement mondial des ports à conteneurs, il fait un bond de 25 places pour se hisse au 20e rang mondial. 

52 Mt en 2018

En 2018, Tanger Med I a atteint un tonnage de 52 Mt (+ 2 %), 326 773 unités TIR, 479 321 véhicules, 2,8 millions de passagers et 3,4 MEVP. Il réalise 38 % de son trafic avec l’Afrique, 26 % avec l’Asie, 27 % en Europe, 9 % de et vers le transatlantique. Il s'impose de plus en plus comme l'un des plus importants hub de transbordement en Atlantique et en Méditerranée, représentant en cela une concurrence sérieuse pour le port espagnol de Valence.

 Tanger Med 2 comprendra deux terminaux à conteneurs. La gestion du TC3 a été obtenue par l’opérateur marocain Marsa Maroc et sera opérationnel en 2020 avec une capacité nominale de 1MEVP. TC4 a été concédé pour une durée de 30 ans au leader mondial Maersk-APM. Le Danois, qui en gère déjà un autre sur le complexe, a prévu d’y investi 1,1 Md€. Le TC4, doté d’un quai s’étalant de 1,6 km, pourra traiter jusqu’à 3 M EVP.

Lors de la cérémonie, un nouveau programme d'investissement a été dévoilé, de 826 M€ pour l'extension du port passagers et roulier et 550 M€ pour étoffer ses surfaces logistiques (400 000 m2 aujourd’hui, 912 entreprises installées), lancer de nouvelles zones import-export et des ports secs.

A.D.

 

Sur le même sujet