Un Brexit sans accroc grâce à l’anticipation des infrastructures et des services publics : c’est ce qu’avait annoncé le port de Dunkerque, comme bien d’autres places concernées par les échanges avec les îles britanniques. Le port du Nord bénéficie en outre, du fait de sa géographie et des choix armatoriaux, d’une véritable dynamique dans la réorganisation des flux post-Brexit. Pari tenu pour DFDS sur Rosslare : l’armement danois, qui avait mis en place le 2 janvier une liaison...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous