Un nouveau chantier de démantèlement vient d’être agréé par l’Union européenne. Et il se trouve aux États-Unis. Cette adhésion porte à 44 le nombre de sites où les navires battant pavillon européen peuvent « déchirer » leurs navires conformément aux règles européennes. C’est le second outre-Atlantique.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous