L’opérateur portuaire d'Abu Dhabi, AD Ports, a acquis 80 % de Global Feeder Shipping, transporteur basé à Dubaï, donnant naissance à un acteur majeur dans le segment des feeders. La transaction vient conforter la stratégie du manutentionnaire qui cherche à se diversifier dans le transport maritime intra-régional. Il s’inscrit dans la même stratégie que DP World, son homologue de l’émirat voisin.

Sous réserve du feu vert des autorités de la concurrence, l’opérateur portuaire d'Abu Dhabi pourra mettre la main sur 80 % du capital du transporteur Global Feeder Shipping (GFS) moyennant 790 M$, ce qui valorise l’entreprise à 1 Md$. La direction actuelle sera maintenue tandis que les fondateurs conserveront le solde (20 %) du capital. La transaction pourrait être conclue au cours du premier trimestre 2023.

Au premier rang mondial par le nombre de feeders

L’opération vient conforter la stratégie du manutentionnaire qui, depuis deux ans, développe une activité de transport maritime. Classé au 24e rang par la capacité conteneurisée (72 500 EVP, 26 navires) selon Alphaliner, GFS, basée à Dubaï, vient ainsi compléter le portefeuille d’AD Ports, qui comprend déjà deux autres sociétés opérant des feeders, Safeen Feeders, dont les activités ont débuté mi-2020, et Transmar International Shipping.

Créée pour améliorer la connectivité entre Abu Dhabi et d'autres ports clés des Émirats arabes unis, de la région du Golfe au sens large et du sous-continent indien, le rayon d’action de Safeen a depuis été élargie. 

À la mi-2021, le groupe a en outre pris une participation de 70 % dans la société d'investissement privée égyptienne International Associated Cargo Carrier (IACC), devenant ainsi l’actionnaire du transporteur intra-régional Transmar, dont le réseau relie l'Égypte à l'Arabie saoudite et dessert également Abu Dhabi, le Soudan, Djibouti et la Jordanie, ainsi que de Transcargo International, qui opère dans le petit port égyptien d’Adabiya.

36 feeders et 100 000 EVP

Avec une flotte désormais de 36 navires totalisant une capacité de 93 657 EVP, le groupe émirati deviendrait, selon ses déclarations, la plus grande compagnie mondiale de feeders par le nombre de navires et la troisième par la capacité. Il se hisse en outre au 20e rang des opérateurs de porte-conteneurs, selon le classement établi par Alphaliner.

Par comparaison, le géant de l’émirat voisin (Dubaï) DP World exploite une flotte de 85 navires (via Unifeeder et ses filiales Unimed, Feedertech, Transworld Feeder/Shreyas Shipping) d'une capacité de 137 556 EVP et se classe 16e dans la liste des transporteurs d'Alphaliner.

1,09 Md$ de chiffre d’affaires

Au cours des douze derniers mois, le chiffre d'affaires du transporteur s'est élevé à 1,09 Md$. La société a publié des bénéfices nets de 481 M$, soit une marge bénéficiaire de 44 %.

« Cette acquisition représente la plus importante opération de croissance exterme dans l'histoire de notre société », a déclaré à l’occasion de l’annonce Falah Mohammed Al Ahbabi, président du groupe AD Ports. « Elle va permettre d'améliorer considérablement notre connectivité mondiale. Notre ambition est d’offrir la gamme la plus complète de services maritimes, et cet investissement nous rapproche considérablement de cet objectif. »

La flotte de GSF couvre désormais, depuis les Émirats arabes unis, le Moyen-Orient, le sous-continent indien et l'Asie du Sud-Est. 

Adeline Descamps