Le sidérurgiste finalise à Fos-sur-Mer un projet de démantèlement des navires qui doit lui permettre de récupérer 100 000 t d’acier recyclé dès 2025. Il contribuera ainsi à atteindre ses objectifs de décarbonation de l’industriel tout en structurant une filière porteuse pour l’industrie navale.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous