La Fair Work Commission australienne a confirmé le 18 novembre l’interdiction du lock-out prévu des équipages de remorqueurs par Svitzer, la filiale australienne de Maersk qui exploite des remorqueurs dans dix-sept ports du pays. La société entendait ainsi forcer la résolution d’un conflit social qui dure depuis quatre ans.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous