Depuis l’annonce du projet de fusion entre les deux géants du transport maritime de brut et de produits pétroliers, c’est la course aux parts de capital au sein d’Euronav pour pouvoir influencer voire infléchir la stratégie tracée. La famille Saverys et John Fredriksen se relaient dans cette quête à la prise de contrôle. Le magnat norvégien et chypriote porte sa participation à plus de 10 % tandis que les Saverys sont désormais à près de 16,5 %.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous