L’un des terminaux céréaliers Euro-Silo à Gand a accueilli les premiers vraquiers en provenance d’Ukraine. Au cours des huit premiers mois de cette année, les volumes y ont chuté de 60 % par rapport à la même période en 2021. Pour donner toutes les chances aux corridors céréaliers, les autorités ukrainiennes ont autorisé les marins à quitter le pays « malgré les restrictions imposées en temps de guerre ».
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous