L'Association des constructeurs de navires allemands VSM appelle Bruxelles et Berlin à mettre en œuvre les pare-feu nécessaires pour lutter contre les distorsions de concurrence. Sans réaction, les chantiers navals allemands pourraient perdre les derniers bastions de compétences face à une concurrence asiatique qui se positionne à grands pas sur les navires complexes, alertent-ils.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous