Le conflit prolongé sur le charbon entre la Chine et l’Australie, grande nation du vrac sec et premier client du géant chinois, modifie la structure des échanges. Certains pays s’empressent de suppléer le charbon australien. Une bonne nouvelle pour l’emploi des navires et le tonnage-km ?
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous