Depuis quelques semaines, Pékin et Canberra se livrent à des amabilités commerciales. La seconde puissance économique mondiale a déjà sanctionné l’Australie, notamment en suspendant ses importations de boeuf ou en imposant des droits de douane prohibitifs sur ses céréales. Elle s’en prend cette fois aux vins tout en permettant à quatre vraquiers de décharger le charbon australien après des semaines au large des ports chinois. Entre Dégel et...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous