Le marché de l'affrètement sort de sa léthargie et la confiance des armateurs de la ligne régulière dans la solidité de la demande reste intacte en dépit des nombreux signaux faibles. Affrèter dans un contexte où le prix des constructions neuves sont particulièrement élevés peut avoir du sens. En témoigne le contrat d’affrètement signé par le propriétaire de porte-conteneurs Global Ship Lease avec Hapag-Lloyd pour six porte-conteneurs de 6 900 EVP.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous