Après avoir incité fermement à « produire plus localement » pour se soustraire aux prix élevés des marchés mondiaux, Pékin demande désormais d’« importer autant que possible ». Des signaux contradictoires qui peuvent trahir des préoccupations quant à un choc d’approvisionnement ou... l’intention d’augmenter les importations d’un charbon qui serait actuellement décoté. L'Inde émet les mêmes recommandations.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous