Le Bureau maritime international appelle à ne pas relâcher les efforts contre la piraterie, en particulier dans le golfe de Guinée, où la présence de marines étrangères et la mobilisation de forces locales s'avère dissuasive. Le nombre d’attaques a baissé de moitié en un an sur la côte ouest-africaine, pourtant devenue ces dernières années un repaire de dangerosité. Dans son dernier rapport trimestriel, l’organisme de la Chambre de commerce internationale recense 85 abordages en neuf mois.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous