L’économie de la seconde puissance économique mondiale a encore perdu de son élan en août, avec une croissance nettement inférieure aux prévisions. Les nouvelles mesures de restrictions sanitaires et les vagues de chaleur ont perturbé la production et la hausse de l'inflation a paralysé la demande étrangère. Les exportations de biens conteneurisés sont en baisse. Les importations de pétrole brut, de minerai de fer et de GNL s’essoufflent.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous