Les constructeurs navals japonais semblent avoir laissé à leurs voisins chinois et sud-coréens la course aux commandes et aux livraisons dans les navires conventionnels, y compris sur les méthaniers. Ils sont en revanche en train de prendre une réelle avance dans les concepts de navires transportant ou carburant avec des alternatives vertes. L’ammoniac tient la corde. Dans le même temps, la production et l’avitaillement de ce futur carburant se développent.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous