Nice s’affirme de plus en plus comme un port à passagers alors que le fret se marginalise avec le retrait de Lafarge-Holcim des Alpes-Maritimes et l’immobilisation durant deux mois du cimentier dédié à Vicat, Capo Cinto, pour des problèmes moteur. Á fin septembre, le trafic de ciment avait chuté de 48 % frappé par un recul de 60 % des expéditions sur la Corse et une baisse de 32 % des exportations.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous