Á l'instar du port de Rotterdam, les services douaniers néerlandais se préparent au pire scénario dans le perspective du Brexit. Face à l'avalanche de nouvelles formalités prévisibles, les douanes néerlandaises ont procédé à 900 embauches. De leur côté, les autorités de contrôle sanitaire ont engagé 140 personnes à temps plein. En regard, moins d'une entreprise sur cinq n'a pris contact avec elles pour assurer leurs échanges outre-Manche après le 29 mars prochain.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous