Comme annoncé le 8 janvier , le constructeur naval allemand s’est placé sous la protection de la loi sur les faillites faute d’avoir trouvé un compromis avec l’État allemand sur les conditions du prêt dont il devait bénéficier. Les représentants politiques appellent à la réorientation des chantiers sur l’offshore.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet