La demande se fait attendre mais l’offre est disciplinée. La faiblesse des stocks, inférieurs aux moyennes décennales, et les livraisons à leur plus bas niveau depuis 25 ans en 2023, sont actuellement perçues comme les deux seules alliées du marché des navires-citernes. Segment resté à l’écart de la reprise économique.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous