Le néerlandais Titan LNG a remporté l'appel d'offres pour la livraison en bio-GNL à Marseille du A Galeotta, le ferry de la compagnie marseillaise Corsica Linea, en cours de construction au chantier Visentini.

Titan LNG a été retenu par la compagnie marseillaise, titulaire de la délégation de service public (DSP) pour la desserte maritime de la Corse, pour alimenter en GNL son futur ropax, qui sera affecté aux lignes corses qu’il opère au départ de Marseille.

L’opérateur néerlandais débutera son activité d’abord par des opérations de soutage de camion à navire (truck to ship) jusqu'à l’entrée en flotte en 2023 du Titan Krios. Le souteur d’une capacité de 4 500 m³, doté de deux réservoirs distincts pour dissocier les flux de GNL et de bio-GNL, permettra un soutage de navire à navire (ship to ship) et pourra, en fonction du marché, couvrir la région méditerranéenne avec du GNL et du bio-LNG.

« Ce partenariat ouvre notre phase de développement en Méditerranée, ce qui permettra d’améliorer la disponibilité du GNL, du bioGNL et, à plus long terme, du GNL dérivé d'hydrogène dans cette région », indique le communiqué conjoint. Le Krios est destiné à la base à approvisionner Zeebrugge et les ports de la Manche.

Intégration sans modification des moteurs  

En cours d’aménagement sur le chantier vénitien de Visentini, le ropax de 206 m à double motorisation de Corsica (650 passagers et 150 véhicules légers et 2 650 m de linéaire pour le fret) pourra être indifféremment alimenté par du « bio-LNG et du GNL dérivé de l'hydrogène, sans qu'aucune modification de l'infrastructure ne soit requise. Ils pourront même être mélangés avec du GNL conventionnel pour réduire davantage les émissions », assure Pierre Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea. 

Les essais en mer du futur ferry sont prévus à partir de mai pour une mise en service en juillet. 

A.D.