La direction générale de la concurrence européenne a opposé son veto au projet de rapprochement entre HHI et DSME qui leur accorderait 21 % du marché mondial. Face à la réticence de Bruxelles qui planche sur le dossier depuis 2019, les constructeurs sud-coréens avait proposé quelques concessions de façon à alléger leur toute puissance. Elles n’ont manifestement pas convaincu Bruxelles. La fusion pose problème à l’UE sur deux marchés en particulier : les méthaniers et les porte-conteneurs.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous