Le CMA CGM Fort-Saint-louis, porte-conteneurs de 2 260 EVP, sera le navire supplémentaire que CMA CGM ajoute au service actuellement avec quatre unités. ©Faris Mernissi

En mai, la compagnie marseillaise avait remodelé trois des cinq services – Medwax, Euraf3 et Wazzan –, qui structurent son réseau entre Méditerranée et la côte ouest-africaine. La couverture de la Méditerranée occidentale – donc Marseille, Valence et Barcelone –, avait été notamment abandonnée au profit d'un transbordement à Tanger. Les ports méditerranéens français et espagnols sont de retour à partir de novembre sur le Medwax.

Nouvelle valse en novembre pour le réseau de services de CMA CGM entre le hub de Gibraltar et l'Afrique de l'Ouest après plusieurs remaniements, en novembre 2021 et en mai dernier, de son service Medwax initialement lancé en début d’année 2021. 

L’an dernier, les trois ports méditerranéens de Barcelone, Valence et Marseille, étaient apparus sur le service, se greffant aux escales d’Algésiras et de Tanger Med. La desserte de la côte ouest africaine s’était, elle, limitée à Dakar et Abidjan, tandis que Conakry (Guinée), Freetown (Sierra Leone) et San Pedro (Côte d’Ivoire) avaient été écartés.

En mai dernier, dans le cadre d’une nouvelle refonte des rotations des Medwax, Euraf3 et Wazzan, le Medwax, qui de/vers Valence, faisait escale à Marseille, Barcelone, Tanger Med, Dakar, Abidjan, Dakar, était revenu à ses points de départ initiaux à partir des ports pivots d'Algésiras et de Tanger Med, les trois ports français et espagnols étant abandonnés au profit d'un transbordement à Tanger. Depuis le 9 mai, quatre navires de 2 500 à 2 700 EVP effectuaient la rotation entre Algésiras, Dakar, Conakry, Freetown, San Pedro et retour à Algésiras.

À compter du 26 novembre, la compagnie française prévoit de reprendre la couverture de la Méditerranée occidentale et donc les trois ports ostracisés. Dans le même temps, le service abandonne San Pedro et Freetown, transférés vers l’Euraf3, tandis qu'Abidjan sera desservi. Le service est opéré en cinq semaines (contre quatre actuellement donc), au moyen d’une flotte de cinq porte-conteneurs de 2 200 à 2 700 EVP, parmi lesquels le CMA CGM Fort Saint-Louis (photo), le navire supplémentaire ajouté pour assurer l’extension du service à Abidjan.

Euraf3 réintègre San Pedro, Banjul et Freetown

Le service Euraf3, qui effectuait une boucle au départ et retour de Tanger Med en passant par Algésiras, Monrovia (Liberia) et Banjul (Gambie), avec cinq navires de 2 200 à 2 700 EVP, voit également sa rotation modifiée pour inclure San Pedro et Freetown, tandis que Dakar sera abandonné.

Banjul (Gambie), écarté de ce service pour être repris par le service Wazzan depuis la mi-décembre, reviendra dans la boucle en novembre. La rotation révisée couvre ainsi Algésiras, Tanger Med, Freetown, Monrovia, San Pedro, Banjul, Algésiras. Le service fonctionnera en six semaines avec six navires mais de plus petite taille que précédemment (1 600-1 700 EVP contre cinq navires de 2 200 à 2 700 EVP). 

Les services Wazzan, Euraf2 et Euraf4 ne sont pas concernés par la reconfiguration des lignes.

Adeline Descamps

 

CMA CGM aligne ses capacités pour la saison des fruits marocains

La compagnie française, via sa filiale intra-européenne Containerships, étend ses liaisons entre Agadir, porte d'entrée pour l'exportation des agrumes marocains, l'Europe du Nord et la Méditerranée occidentale. Dès le 11 novembre, London Gateway et Vigo seront ajoutés à la rotation du service hebdomadaire Euromar au détriment de l'escale de Tanger Med.

Cette extension nécessite l’apport d’un quatrième navire. Le service Euromar étendu sera assuré pendant quatre semaines au moyen de quatre navires de 1 200 à 1 450 EVP entre London Gateway, Rotterdam, Hambourg, Anvers, Le Havre, Vigo, Tanger Med, Casablanca, Agadir, London Gateway. L’escale de Saint-Pétersbourg, en Russie, à logiquement disparu.

Par ailleurs, CMA CGM étendra la couverture de son Morocco Shuttle aux ports français de Port-Vendres et de Barcelone afin de répondre aux volumes supplémentaires générés par la saison des agrumes, qui s'étend normalement d'octobre à avril ou mai. Un second navire, le CMA CGM Tanger, de 1 118 EVP, battant pavillon marocain, renforcera la liaison actuellement assurée par le sistership CMA CGM Agadir.

Le service desservira donc Algésiras, Tanger Med, Casablanca, Agadir, Port Vendres, Barcelone et retour à Algésiras.

A.D.