Les livraisons de gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream ont baissé à compter de ce 27 juillet à près de 20 % des capacités, selon les données de l'opérateur allemand Gascade. Pour certains pays européens, la décision de Gazprom fragilise un peu plus l’édifice énergétique sur lequel il repose.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous