Les conditions difficiles du marché vont rendre inéluctable l’envoi à la casse des plus vieux transporteurs de brut. Les premiers jours de 2021 ont déjà enregistré un volume supérieur à la moyenne de navires-citernes condamnés. Pourtant, le plus éprouvant sur le segment des pétroliers est peut-être à venir : l’introduction de l’indice d'efficacité énergétique des navires existants (EEXI).
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous