Malgré une récolte en baisse, les exportations du blé en français s’annoncent en hausse, favorisées par leur compétitivité et les difficultés d’exportation des pays de la mer Noire. En dépit des solutions alternatives, par la route et le rail, les volumes exportés ne représentent que 30 % de ce qu'ils étaient avant le conflit.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous