La reprise est bel et bien au rendez-vous en 2022 dans le segment du colis lourd et du levage. Cependant, après l’euphorie des premiers mois, un fléchissement de l’activité est perceptible depuis la fin du semestre, contrariée par les tensions géopolitiques, la pénurie et l’inflation des matières premières et des énergies. Les opérateurs notent une baisse de 10 à 15 % des taux d’affrètement journaliers depuis l’été.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous