Le premier appel d’offres pour la construction du Neoliner, remporté en 2019 par Neopolia Mobility, ne permettait pas à l'armateur nantais d’atteindre l’équilibre économique. Le second projet doit permettre la mise en service en 2024, le plan de financement mieux assuré.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous