Avec 5,2 Mt traitées de janvier à octobre, le port de Sète enregistre une hausse de 8 % des trafics grâce aux importations de clinker et aux flux de remorques de DFDS. La stratégie de report modal avance à toute vapeur avec le lancement, en novembre prochain, d’un service ferroviaire Sète-Valenton à raison de trois trains par semaine. L’onde de choc de la pandémie passée, Sète retrouve des couleurs en 2022 en franchissant une étape à fin octobre avec 5,2 Mt contre 4,8 Mt sur les dix premiers...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous