Le groupe pétrolier britannique Shell a fait mieux que son homologue français TotalEnergies. Le premier a quintuplé son bénéfice au cours du deuxième trimestre. Le second l’a doublé. Les deux majors européennes profitent de la flambée des prix des hydrocarbures depuis l'invasion russe de l'Ukraine.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous